*
MontbaZine 2017










Le retour du vampire...

Le moustique tigre se réveille, il risque de commencer à piquer en mai. C?est à nous tous d?éviter sa prolifération. Faisons la chasse aux eaux stagnantes, dans des bacs oubliés dans les jardins, dans de vieux pneus qui pourraient traîner, etc... La Vène est également une source de prolifération, heureusement que les grenouilles abondent et qui se font un plaisir à dévorer les larves... Mais quant même , la vigilance s'impose !

Pourrir notre existence n'est qu'une facette de la mission complexe du moustique sur Terre. En nous piquant pour nourrir (avec notre sang !) sa future progéniture, la femelle moustique figure parmi les créatures les plus détestées de la surface du globe.

Ils sont acteurs à part entière des écosystèmes (ou presque)...
Que l'homme piqué se rassure, le moustique constitue aussi une proie de choix. "Les larves servent de nourriture à de nombreux insectes, tandis que des espèces, comme les oiseaux par exemple, se nourrissent à leur tour des moustiques", explique Mathieu de Flores, entomologiste. Si les femelles ont besoin de sang pour leurs futurs petits, les mâles participent davantage à la pollinisation, "Ils butinent les fleurs car ils ont besoin d'énergie, et ils la puisent dans le sucre".

Selon l'Institut océanographique de Monaco, qui défend notamment les requins, les moustiques tuent 80 000 fois plus que les dents de la mer. Ils propagent, de piqûres en piqûres, des maladies telles que le paludisme (en 2010, il a causé environ 660 000 décès, pour la plupart des enfants africains, la dengue dont 500 000 personnes par an souffriraient de sa forme la plus dangereuse, est mortelle dans 20% des cas, ou encore le chikungunya dont le taux de létalité est estiméà 1 cas sur 1 000.

Mais en France métropolitaine, il ne sont pour l'instant qu'une nuisance, la majorité d'entre eux sont inoffensifs. Sur 3 500 espèces de moustiques connues, environ 200 s'attaquent aux humains. "Ceux que l'on observe dans la partie Nord de la France ne véhiculent pas de maladie", poursuit Mathieu De Flores.

Dans le Sud du pays, on surveille beaucoup le moustique tigre (Aedes albopictus), capable de propager la dengue et le chikungunya. L'espèce est arrivée d'Asie avec les voyageurs, "notamment via les aéroports", explique l'entomologiste. Mais si le moustique tigre est désormais présent dans 17 départements, les quelques cas de maladies développées dans l'Hexagone sont rarissimes, rappelle le site Vigilance-moustiques.

Source : www.francetvinfo.fr