*
MontbaZine 2017





Conso tendance

Autrefois réservé aux punks ou encore aux marginaux et autres divorcés de la société, le jeans déchiré a fait un come-back phénoménal sur la scène de la mode au début des années 2000 et s?impose aujourd?hui comme un must-have.

Est-ce la révolte contre l?ordre social, contre la culture unique un peu trop policée or l'opposition bien connue des jeunes au monde trop rangé des parents ?

Mais vous l'avez sans doute compris, c'est la destroymania, la folie du Jeans déchiré, du jeans troué, du jeans destroy...

Mais pour moi c'est avant tout le signe de notre société trop aisée, trop protégée, trop consommatrice. Car c'est bien notre société de consommation effrénée qui génère de telles absurdités. Car au contraire dans les bidonvilles d'Afrique, Asie ou Amérique latine on préfère les vêtements neufs et bien propres au lieu d'être obligé, puisque on n'a pas d'autre solution, de se trimballer avec des haillons trouvés dans les piles de vêtements (que nous avoins mis au rebut) gentillement proposés par des ONG du coin.

Ma génération voulait dans les années soixante partir en guerre contre la société de consommation, nous voulions freiner la surproduction, nous militions pour le productions d'objets fonctionnels et durables. Eh bien, nous avons échoué, peu à peu la surproduction a pris le dessus, nous avons commencé à remplacer, avec des délais de renouvellement de plus en plus rapprochés, les objets qui nous entourent. Nous avons oublié l'art de réparer, nous avons vu l'apparition de la globalisation... et les jeans troués à 300 euros dans les boutiques de luxe.

Et aujourd'hui nous sommes au bord du gouffre, menacés de surpoids, de diabète, de cancers de toute sorte nous continuons allégrement à consommer des tonnes de sucre et de viande, des tomates calibrées... Et même le bio qui en réaction à cet état des choses avait pris de l'ampleur se voit déjà récupéré par les grands de l'alimentaire et les supermarchés. Tout cela, l'alimentation, les vêtements, les objets de consommation de tout ordre font partie de cette course désespérée du produire plus et plus vite !

Jean Baudrillard, sociologue et philosophe français, avait lancé un cri d'alarme dans deux ouvrages devenus des références : "La société de consommation" (1970) et "Le système des objets" (1978) où il analysait notamment le sens nouveau des objets du quotidien.

Mais pour ceux qui ne voulant pas "perdre le fil" de la mode, voici un lien pour savoir comment mieux trouer ses propres jeans et cela à un prix défiant toute concurrence : fr.wikihow.com

R.H. MontbaZine (14-05-2016)

Cliquez pour donner votre avis