*
MontbaZine 2017



Démantèlement du "Rio Tagus"

Qui n'a pas remarqué le Rio Tagus, immobilisé depuis six ans dans le port de Sète, réduit à l'état d'épave, a été acheté, à l'automne, par un ferrailleur espagnol pour 11 000 ?. Le bateau vient d'être dépollué avant d'être acheminé vers Vinaros, entre Barcelone et Valence, pour y être déconstruit, à condition que son remorquage soit possible.



Le bateau est "prêt à être remorqué" confirme Marc Chevallier, le président de Port Sud de France et assure que "tous les produits polluants ont été enlevés" et que le bateau est "prêt à être remorqué, le propriétaire ayant fait le nécessaire". Il souligne aussi que "ce sont les autorités qui vont, donner le feu vert au remorquage, après avis de la Dreal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement)."

L'association "Robin des Bois", s'inquiète car selon elle il s'agit d'"un convoi à risques", le Rio Tagus pouvant faire naufrage et générer des pollutions. L'association qui a pour objectif "la protection de l'homme et de l'environnement par toutes formes de réflexion et d'actions non violentes", dénonce du reste "un toilettage sommaire".

Mais les autorités du port se veulent rassurantes quant à l'acheminement du bateau en Espagne.