*
MontbaZine 2017






Cadre de vie à Montbazin

Si Cyril de Cantagril et Tartenpion (voir leur courrier) veulent lancer une campagne "parpaings peints", nous nous joindrons à eux avec conviction car dans certains quartiers - dont le nôtre : le Cigalou,il y a une épidémie de nouveaux murs en parpaings qui donnent à nos rues des airs de zones misérables proches du bidonville. Comment peut-on accepter de vivre entouré d'une telle laideur ? (voici un article de 2009 sur le même sujet)



Et si on n'est pas sensible à la beauté, peut-être que l'aspect financier pourrait être un argument : Les propriétaires derrière les murs en question se rendent-ils compte que cela fait perdre de la valeur à leur maison ? Et à celle des voisins car c'est tout le cadre de vie qui en est dévalorisé. Si le crépi est un peu cher, on peut se contenter d' une simple peinture.

A suivre...

Anne Evans (05-02-2017)