*
MontbaZine 2017















Maman... pipi !

Et si c’était aussi ça, l’égalité ? La marque PisseDebout, lancée par l’Héraultaise Magalie Chailloleau, connaît un succès fou. En près de trois ans, la société a écoulé plus de 50 000 PisseDebout.

D’une forme conique, ce drôle d’accessoire, placé judicieusement entre les jambes, permet aux femmes de faire pipi sans avoir besoin de se dévêtir totalement, ni de s’asseoir. Le PisseDebout de Magalie Chailloleau, jetable, biodégradable, compostable et fabriqué entièrement à Montpellier, est le premier qui sera bientôt distribué dans les supermarchés.

Éviter de s’asseoir sur les toilettes publiques...
Pour l’instant, cet accessoire n’est en vente que dans quelques magasins Auchan, à Marseille et Velizy. Mais à l’avenir, si l’essai est concluant, l’objet pourrait être vendu sur l’ensemble du territoire.

"On est très nombreuses à avoir déjà envié la capacité des hommes à uriner debout, sourit la créatrice. Le PisseDebout est un accessoire génial pour les femmes qui voyagent beaucoup ou qui travaillent à l’extérieur. Il permet notamment d’éviter de devoir s’asseoir sur les toilettes publiques, dont certaines ont une hygiène douteuse."

Tout est parti d’une soirée entre filles en 2013.
Autour de verres et de quelques échanges, Magali Chailloleau découvre par hasard le pisse-debout. Voilà quarante ans que l’accessoire, créé au Canada, existe. Conquise par cet objet insolite, la Lunelloise décide de le faire connaître. La première version de son PisseDebout sera jetable et 100 % biodégradable. Quatre ans plus tard, Magali Chailloleau croule sous les commandes. Son entreprise, doit répondre à de plus en plus demandes.

Il y a quelques semaines, la trentenaire a lancé une vaste campagne de financement participatif sur ulule.fr pour réunir 8 000 €. De quoi financer sa version réutilisable du PisseDebout. Elle a déjà réuni plus de 25 000 € avant la fin de la collecte prévue fin juin. Les pré-commandes de PisseDebout pleuvent ! Car oui, les femmes peuvent désormais pisser droite. Uriner comme des hommes dans un coin et même faire des ronds dans l’eau si l’envie les prenait, sans être pourvues de pénis ! Le tout sans baisser entièrement leur culotte et en tournant le dos !

Source : www.20minutes.fr et www.laprovence.com