*
MontbaZine 2018



Un crime abject

Un pompier volontaire et un entrepreneur soupçonnés d'avoir provoqué au moins vingt incendies

La gendarmerie a interpellé deux hommes soupçonnés d’avoir perpétrés une vingtaine d’incendies. Accusés d’avoir perpétré une vingtaine d’incendies, deux hommes ont été incarcérés début août. L’un est un pompier volontaire de 27 ans, l’autre un entrepreneur de 29 ans. Entre le 21 mars et le 17 juillet 2018, les deux hommes auraient mis le feu à plus de 15 hectares de maquis principalement autour de Poussan et Villeveyrac.



Chacun des deux hommes accuse l’autre d’avoir 'jeté l’allumette", mais les deux trentenaires reconnaissent s’être accompagnés sur les lieux des incendies. Mardi 14 août, l’entrepreneur a sollicité sa remise en liberté, rapporte Midi Libre. "Je regrette, j’aurai dû prévenir la gendarmerie mais je ne suis pas responsable d’avoir mis le feu de ma propre main", Il raconte avoir bien accompagné son ami sur les différents lieux des incendies mais réfute avoir mis le feu de sa propre main à cause de son handicap à la main droite, totalement paralysée.

Le pompier était rémunéré pour intervenir
Son avocat, Me Louis Dolez explique : "dès sa première audition, il a reconnu avoir accompagné le pompier, il a donné les lieux, il n’a pas changé de version et l’étude de sa téléphonie montre que sur certains incendies, il n’était pas sur les lieux". Il argumente ensuite : "Le pompier, lui, a un mobile financier : les incendies étaient sur sa zone d’intervention, il était rémunéré pour intervenir !". Selon Midi Libre qui a rapporté l’affaire, le pompier avait également des dettes envers le jeune entrepreneur.

Source : ladepeche.fr (18-08-2018)