*
MontbaZine 2018

 D’une voix forte...

A l’école, on apprend à compter, à lire, à écrire... mais pas vraiment à parler. Aujourd’hui, cours et concours d’éloquence se multiplient, et il y aura bientôt un grand oral au bac. Les élèves, tous de futurs tribuns ?



 Assemblée nationale, salle Colbert, 20 juin 2018. Wissam, 15 ans, s’avance jusqu’au pupitre et plante ses deux pieds dans le sol feutré. L’élève de seconde C du lycée Edouard-Branly, à Créteil, proche banlieue sud-est de Paris, toise quelques instants le jury du concours d’éloquence, puis se lance d’une voix forte. Il a dix minutes pour convaincre, émouvoir, amuser le recteur d’Ile-de-France, le président de l’université Paris-II et le chanteur Eddy de Pretto sur un thème imposé, "La ville de mes rêves". Alors, Wissam fait l’éloge de Créteil avec l’humour bravache du banlieusard venu ébranler les préjugés. Il fait mouche. La centaine de lycéens présents l’applaudit résolument, tant ceux-ci sont fiers de voir l’un des leurs déclamer ainsi en ce haut lieu du pouvoir. Source : Télérama