*
MontbaZine 2018
































Soutien, ou pas..?

Christina Schell a commencé à travailler comme serveuse dans un club de golf d'Osoyoos, en Colombie-Britannique (sud-ouest du Canada), puis a été licenciée quelques mois plus tard pour non-respect du code vestimentaire. La jeune femme ne porte pas de soutien-gorge.

Elle a décidé de saisir le tribunal canadien des droits de la personnes, qualifiant la règle de discriminatoire: "C'est sexiste et c'est pourquoi c'est une question de droits de la personne, j'ai des tétons tout comme les hommes", a-t-elle expliqué à CBC News, chaîne de télévision canadienne. Le tribunal devrait bientôt trancher pour déterminer si un employeur est en droit de contrôler les sous-vêtements de ses employées.

Au Québec, des lycéennes se battent pour le droit de venir en cours sans soutien-gorge [voir].

Le regard des hommes
Depuis deux ans, Christina Schell ne porte plus de soutien-gorge, qu'elle juge inconfortables. Elle ne pensait pas que cette habitude puisse poser problème jusqu'à ce qu'elle reçoive le nouveau code vestimentaire de l'établissement après quelques semaines de travail: "Les femmes doivent porter soit un débardeur, soit un soutien-gorge sous leur chemise de travail".

Serveuse en extérieur, sous de fortes chaleurs, elle refuse se se plier à la règle et de porter un débardeur. Alors qu'elle tentait de l'expliquer à son manageur, il aurait invoqué la nécessité de la protéger: "Je sais ce qu'il se passe dans le club de golf quand l'alcool est de la partie", aurait-il dit à Schell. Refusant de se plier au code, elle a été renvoyée.

De plus en plus de femmes se désintéressent de ce sous-vêtement jugé inconfortable, comme en témoigne le mouvement "No Bra", (sans soutif). Le soutien-gorge, porté trop serré et trop longtemps est aussi soupçonné de renforcer les risques de cancer du sein. Par ailleurs, il ne serait pas indispensable au maintien et à la tonicité de la poitrine et affaiblierait les ligaments de Cooper, moyens de soutien naturel des seins.

Question de MontbaZine : Dans le même ordre d'idées faudrait il peut être imposer le port de "fixe chaussettes" aux hommes ?

Source : Slate.fr (04-09-2018)