*
MontbaZine 2018

















Contre..! un sport national !

Il y a des pays où les limitations de vitesse son considérées comme des facteurs de sécurité routière. En France même si lors d'une étude constate que diminuer la vitesse maximale sur certaines routes secondaires diminue considérablement le nombre d'accidents, dès qu'on applique une nouvelle mesure on est contre. Eh oui, être "contre" c'est notre sport national... On ne réfléchit pas, mais on est contre.

Dans le coffre de sa voiture, Laurent cache une bombe de peinture. Depuis le 1er juillet, et l'application de la limitation de vitesse à 80 km/h, ce père de famille mène une sorte de double-vie. "Lorsque je voyage de nuit et que je vois un radar près d’un bas-côté carrossable, je m’arrête, je fume une clope pour m'assurer qu'il n’y a personne et je barre le radar, explique ce quadragénaire, chef d'entreprise dans le sud de la France, à franceinfo. "Je n'avais jamais fait ça avant, j'ai le cœur qui s'accélère un peu."  [France Info]

De centaines de radars sont ainsi tagués sur nos routes départementales, et les nombreux auteurs de ces forfaits ne se posent jamais sérieusement la question si cette mesure de réduction de vitesse pourrait éventuellement sauver (n'est ce que) une vie, celle d'un proche par exemple ? Le coût de leurs "oeuvres contestataires" ne leur vient pas non plus à l'esprit, ils sont pourtant eux aussi des contribuables...

Et pourtant c'est simple, comme nos parents nous l'ont sauvent dit : "il faut réfléchir avant d'agir".

MontbaZine (21-09-2018)