*
MontbaZine 2018







































A bon chat, bon rat
Un sujet de Monique Rousseau

Le rat est un animal mythique de notre société et figure en bonne place sur les ondes et dans les colonnes de nos journaux.

Des ministères envahis par les rats. Le quai d'Orsay riposte avec deux chats sur le Figaro du 18 décembre 2017 - Les rats ont envahis a ville rose. Dés que le chat n'est plus là, les rats danse tant qu'elle en perd le sommeil sur la Dépêche du 21 octobre 2000 - En Suède une ville envahie par d'énormes rats sur Ouest-France du 22 juin 2013 - Qui chasse les chats récolte les rats (et la peste) sur France Inter. A Paris des habitants proposent de réintroduire des chats pour tuer les rats info de BFMTV [voir] le 18 juillet 2018.

Qui sont ses envahisseurs? En principe en Europe deux espèces sont très présentes. Il s'agit du Rattus Norvegicus (surmulot, rat gris ou brun) qui pèse près de 300 g. et mesure jusqu'à 25 cm de long, avec une queue de même longueur, et le Rattus Rattus ( rat noir) qui mesure 15 à 20 cm avec une queue plus longue que son corps. Le plus gros rat d'égout a été aperçu à Londres en 2016 et mesurait près d'un mètre de long. Les rats sont aujourd'hui plus gros que les chats les ennemis naturels. La dératisation coûte cher aux communes. Pour les seuls locaux professionnels, il faut prévoir entre 300 et 500 euros par an pour 120 m2 (prix d'une dératisation en 2018 sur travaux. com). Ce n'est pas un sachet de graines qui va résoudre le problème. Les prédateurs naturels du rongeur, dont les chats ont leur utilité. On peut arriver à une gestion raisonné du problème. Il est préférable de ne pas attendre que les rats soient gros comme des chats pour agir. La dératisation chimique est inefficace, connaissant la super intelligence de l'animal, qui a appris à réagir face à l'homme. A lire "Le rat un rongeur intelligent, 13 février 2012 sur dinosoria.com/rat.html et le rat: symbole d'intelligence et bêtise humaine sur veganrevolution.free. Le chat est encore un des rares prédateurs urbains capable de freiner l'invasion en s'attaquant aux jeunes portées. Il est nécessaire de conserver sur place une population féline stérilisée qui combinée au piégeage des gros spécimens et aux solutions naturelles, permet d'exterminer les rats sans produits toxiques pour les hommes et animaux. On arrive à de très bons résultats sans trop de frais, et fait baisser le taux des factures pour les communes. Certains agriculteurs l'ont bien compris, et ont abandonné les produits raticides pour implanter des félins. Sachez enfin qu'il est normal de croiser des chats dans les zones urbaines et péri-urbaines de Mai à Octobre (période de reproduction des rongeurs). C'est une période qui correspond aussi à l'invasion des puces et des mouches qui ressurgissent régulièrement, dès le commencement des animations taurines. Nos félins préfèrent rester dehors pour éliminer leurs parasites. Une chance pour nous que nous n'ayons pas de cas de peste, de leptospirose et de tuberculose dans le village. Encore un petit mot pour signaler que le 4 octobre est la journée des animaux, une occasion pour signaler deux sites très intéressants. Celui de laconfédération.fr/juridique qui renseigne sur les nouvelles lois protégeant les animaux et celui de cerveauetpsycho.fr (à vérifier) à propos de "De la cruauté envers les animaux à la violence. Un simple hommage à nos vaillants matous chasseurs qui tuent chaque année des centaines de souris et de rats sur la commune de Montbazin.

(03-10-2018)