*
MontbaZine 2019











Lennemi public numro 1

LAmricaine de 22 ans, bloque laroport Ben-Gourion depuis une semaine malgr son visa, se voit reprocher son activisme propalestinien. Aux Etats-Unis comme en Isral, des voix slvent contre une forme de police de la pense .

Sur la photo diffuse abondamment sur les sites dinfo, on ne peut pas dire quelle ait lair trs menaante. Sourire toutes dents dehors et lunettes grosse monture, piercing dans le nez et casquette denim : voici Lara Alqasem, tudiante amricaine de 22 ans au look millennial typique. En quelques jours, celle-ci est devenue lennemi public numro 1 dIsral, au vu de lnergie quy consacre son ministre de la Scurit intrieure, et une martyre dune libert dexpression rduite peau de chagrin si lon en croit la gauche hbraque, de Tel-Aviv New York.

Les faits : depuis une semaine, date de son atterrissage en Isral avec un visa dtudiante en poche, Lara Alqasem est "retenue" au centre dimmigration de laroport Ben-Gourion. "Retenue" et non pas "dtenue", assure la porte-parole de lAutorit de limmigration, car ltudiante "peut retourner aux Etats-Unis quand elle le souhaite". Mais pas entrer en Isral, alors quelle a t admise en master lUniversit hbraque de Jrusalem et navait jusquici rencontr aucun problme dans son processus dexpatriation.

Lara Alqasem, qui a des origines palestiniennes, fait officiellement les frais dune rcente loi controverse, vote la Knesset en 2017 et visant interdire lentre du territoire aux partisans du mouvement BDS (Boycott, Dsinvestissement, Sanctions), qui prne depuis une dcennie le boycott conomique, culturel et universitaire dIsral en signe de protestation contre loccupation de la Cisjordanie et le traitement des Palestiniens. Mais pour ses contempteurs, dont lEtat hbreu, le BDS, qui fdre une myriade dassociations propalestiniennes plus ou moins radicales, appelle la destruction dIsral, sous couvert de dfense des droits humains.

Source : france-palestine.org