*
MontbaZine 2018


De Montbazin à la Route du Rhum

L'histoire du site dédié à l'arrivée de l'édition 2018 de la Route du Rhum [voir] Destination Guadeloupe débute au 18ème siècle avec l'arrivée en Guadeloupe de Jean Darboussier.

Jean Darboussier, commerçant et contrebandier français, s'installe en Guadeloupe au cours du XVIIIe siècle, issu d'une vieille famille originaire de Montbazin, alors Arboussier. Il fait fortune dans le commerce, notamment avec les étrangers, et possède plusieurs maisons dont une à l'écart de la ville.
Il signe Jean Arboussier lors de son mariage mais, au baptême son fils Jean Marie Edouard, il sigera Darboussier. Ce sera désormais son nom et celui de sa descendance, même s’il lui arrive exceptionnellement, à la Guadeloupe, de signer "D’Arboussier", graphie que reprendront ses descendants D’Arboussier Monplaisir [Généalogie].

L'usine sucrière Darboussier est créée en 1867-18693 et les entrepôts Darboussier de marchandises sont construits sur les quais.



Le terrain ayant été laissé à l'abandon à la suite de l'arrêt de l'activité de l'usine, le site est resté une grande friche industrielle d'une dizaine d'hectares au milieu des années 2000. Plusieurs projets de réhabilitations ont été envisagés, prévoyant des logements, des commerces, pour rendre une dynamique d'activité à ce quartier fortement touché par le chômage et la pauvreté après la fermeture de l'usine.

Finalement c'est le "Mémorial ACTe" [voir] né sous l'impulsion du Comité international des peuples noirs, mouvement indépendantiste, qui sera implantè à cet endroit. L'idée d'un "musée caribéen de l'esclavage et de la traite négrière" apparaît dès 1998. Le Mémorial ACTe, est inauguré le 10 mai 2015 par le président de la République François Hollande, sur le site de Darboussier.

MobtbaZine (24-10-2018)