*
MontbaZine 2018




Une mode bien ancrée

Le tatouage est à la mode. En France 36% de la population a au moins un tatouage.

Mais si cet engouement est bien réel, il ne signifie pas pour autant que la clientèle soit bien informée. Se faire tatouer sur un coup de tête ou un coup de cœur virtuel semble toujours dangereux.

La peau va vieillir, et le tatouage aussi. Il y a cependant des règles à respecter pour que ce vieillissement se passe le mieux possible, indique Mylène. Par exemple, il ne faut pas travailler trop petit, parce qu'avec les années, les traits fusent toujours un peu. Les motifs trop "serrés" finissent par faire des taches. Il y a aussi des styles, comme les tatouages façon aquarelle, qui résistent moins bien aux années que d'autres.

Le principal conseil donné par la tatoueuse est simple:
Il faut poser des questions. Et écouter la personne qui va vous tatouer lorsqu'elle vous dit que tel motif n'est pas correctement réalisable dans la taille que vous envisagiez. C’est important de faire confiance à l’artiste plutôt que d'aller voir dans un autre salon où le projet sera accepté sans poser de questions. Il y a des choses que l’on ne peut pas se faire tatouer. Techniquement, tout est possible si tu veux quelque chose qui n’est beau que pendant quelques mois. Si le but est qu'il ne devienne pas tout moche après la cicatrisation, c’est un autre problème.

En résumé: "Les tatouages, c’est 80% du travail de l’artiste, les 20% qui restent sont à mettre au crédit de la personne tatouée. Il faut bien prendre soin de son tatouage, en respectant bien quelques règles simples: ne pas trop se baigner, ne pas trop s'exposer au soleil, mettre de la crème régulièrement pour éviter le dessèchement de la peau. Bien respecter les règles de cicatrisation, c’est aussi important pour garder un beau tatouage".

Source : Slate.fr (01-11-2018)