*
MontbaZine 2019













Belle preuve de laïcité
Égaux mais pas trop comme dirait Rokhaya Diallo [voir]

C’est Julien Bachard, le maire (LR) de Saint-Gratien, en personne qui a demandé à une exposante de confession musulmane de quitter le marché de Noël organisé par la Ville.

La scène a eu lieu le 30 novembre alors que le maire procédait à l’ouverture du marché de Noël. Il était accompagné de la sénatrice (LR) Jacqueline Eustache-Brinio et de Francis Docquincourt, maire adjoint délégué au commerce.

Gâteaux et bonbons
L’exposante concernée avait réservé un chalet pour une vente de pâtisseries et confiseries.
"C’est le service municipal organisateur de l’animation qui m’a contactée et proposé de disposer d’un stand à ce marché de Noël", commence par préciser Zekiye Yildirim, l’exposante expulsée.

"Je suis arrivé à 9h30. J’ai eu un bon accueil des membres de l’organisation, qui m’ont vue telle que je suis. Les clefs du chalet m’ont été remises. J’ai installé et décoré l’espace de vente. J’étais prête à l’ouverture du marché à 15h, des visiteurs sont venus découvrir mes produits. Tout se passait pour le mieux, jusqu’à 18h et l’arrivée du maire et de sa délégation", raconte l’Argenteuillaise, originaire de Sannois.

C’est à ce moment que la journée a viré à l’indignation pour Zekiye, qui était venue avec l’un de ses quatre enfants.

"Monsieur Docquincourt est venu vers moi pour me dire, d’une façon gênée, qu’il était désolé de me faire savoir que mon foulard ne passait pas. "Comprenez-moi j’ai des directives !", "m’a-t-il dit", rapporte-t-elle. "J’ai demandé ce qui m’était alors proposé... Soit vous mettez un bonnet, soit vous vous faites remplacer par quelqu’un d’autre, m’a-t-on suggéré."