*
MontbaZine 2019






©  photo : Nike





Libres de s'habiller...
...comme elles veulent


Et si on laissait les femmes musulmanes s'habiller comme elles le souhaitent ?

Il aura fallu que les magasins Decathlon annoncent leur intention de commercialiser un hijab de course (avant de se rétracter) destiné aux femmes musulmanes désireuses de s’entraîner à la course pour que la France cède à une de ces crises d’hystérie dont elle est coutumière.

De tous les bords de l’échiquier politique, des voix se sont élevées pour dire leur totale désapprobation : les unes pour dénoncer l’islamisme rampant à l’œuvre dans la nation française, les autres pour s’indigner au nom des droits de la femme, incompatibles par essence avec l’appropriation d’un symbole qui la présenterait comme un objet de soumission.

Et à nouveau quand éclate ce genre de polémiques quelque peu stériles – après tout, il s’agit là seulement d’un vêtement de sport censé faciliter la vie de milliers de femmes – je n’ai pu m’empêcher de regretter ces outrances langagières qui me semblent être l’expression d’un occident dominateur guère enclin à la tolérance et au vivre-ensemble.

Car enfin, qui sommes-nous pour dire à ces femmes dont un grand nombre vivent leur foi en total accord avec leurs principes philosophiques que de porter un pareil vêtement équivaut à se soumettre à leur partenaire masculin dans une régression sociétale contraire en tout point à leur émancipation ? Sans parler de celles célibataires qui n'ont rien demandé à personne. Oui, qui sommes-nous pour dire à ces femmes ce qu’elles doivent porter, comment elles doivent se coiffer, leur manière d’être comme un code de bonne conduite dont nul ne saurait remettre en question ni la légitimité, ni le bien-fondé ?

Lire la suite : Slate.fr