*
MontbaZine 2019











Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie

La Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie est une journée mondiale célébrée le 17 mai. Cette initiative vient du Québec où la Fondation Émergence1 lance en 2003 la première journée nationale contre l'homophobie2. Par la suite elle a été reprise par le Français Louis-Georges Tin, président du Comité IDAHO (du nom de la journée en anglais, International Day Against Homophobia and Transphobia).

Six ans après le vote de la loi sur le mariage pour tous, l’homophobie est en recrudescence en France. Les associations d’aide aux victimes lancent un appel d’urgence aux pouvoirs publics.

Le ministère de l'Éducation nationale est engagé dans la lutte contre toutes les formes de discriminations et de violences, dont celles à caractère homophobe ou transphobe [ Voir ].

Les témoignages d’actes homophobes enregistrés par les associations d’aide aux victimes ont augmenté de 15 % par rapport à 2017. Les agressions physiques sont en croissance de 66 %, marquant une escalade de la violence lors du 2e trimestre 2018. Une agression physique par jour a été rapportée à Sos Homophobie. Et un acte lesbophobe est signalé quotidiennement. Les lieux de prédilections sont des endroits publics, puis le voisinage et le monde du travail. Les auteurs sont principalement des hommes jeunes agissant en bande.

Il y a une persistance de l’homophobie dans la société française, relayée par certains groupes politiques, notamment à los de la crise des gilets jaunes.

Il faut que l'humain prenne le dessus et que la liberté personelle soit accordée totalement à la population LGBT, c'est bien ça aussi, la démocratie !

MontbaZine (17-05-2019)