*
MontbaZine 2019












Voici une lectrice assidue de MontbaZine nous raconte les merveilles du système de transport en commun que la communauté des communes (ou agglo) offre aux habitants de notre commune.

Ligne 22 : le bus de la honte

Les bus de la honte ou Thau agglo mobilité Sète, une vaste escroquerie.

Forte d'une belle publicité de Thau agglo mobilité (1), promettant un accès facilité aux usagers des petits villages, dont Montbazin fait partie, le mois d'août voit la fin d'une époque, après un an de fonctionnement. Nos bus sont maintenant remplacés par des utilitaires recyclés. Le n° 22 est aujourd'hui un bus scolaire pour enfants de moins de 12 ans réservé aux adultes. Et pouvant transporter en principe jusqu'à 15 personnes compressées comme des sardines dans cette bombe roulante. Attention, il est fortement déconseillé aux personnes mesurant plus de 1,70 m et pesant plus de 80 kg de l'emprunter.

10 raisons de ne pas le prendre
  • le marche pied est une traverse métallique.
  • L'unique porte d'entrée coulissante est très basse, il faut baisser la tête pour entrer.
  • difficulté pour payer son ticket, le chauffeur est coincé sur son siège.
  • l'allée centrale est très étroite, impossible de circuler de face. (moins de 25 cm).
  • ceinture de sécurité non utilisable, du fait qu'une personne assise bloque la fermeture, alors deux personnes !
  • Impossible de s'asseoir correctement vu l'étroitesse des sièges et le peu de place entre les rangées de sièges (moins de 12 cm): Si vous faîte plus d 1,80 m vos genoux ne sont pas loin de toucher votre menton. Mettez vous en biais si possible.
  • l'unique bouton d'arrêt est inaccessible. Impossible de se tenir debout, il est dangereux de l'actionner, risque de chute.
  • Les sièges de la rangée du fond sont inaccessibles, seul le siège central est possible à condition d'aimer être pris en sandwich entre les sièges précédents.
  • lenteur du véhicule 50/60 km/h.
  • Pas de clim, ni de fenêtre ouverte, température intérieure supérieure à 35 degrés.
  • Impossible de faire entrer un vélo, une poussette ou plusieurs caddies, ce sont des projectiles, et d'ailleurs je ne vois pas ou mettre l'unique vélo. Vous l'avez utilisé et vous avez survécu, bravo! Il est temps de soigner vos bleus et d'aller vomir.
Qui veut tuer une ligne ne ferait pas mieux. Nous conseillons aux communes pour accéder aux routes départementales, de prendre une remorque tirée par un tracteur, ou d'acheter dans un dépôt vente d'occasion un ancien camion militaire, cela coûtera moins cher à la commune et les passagers seront en sécurité.

Guyenne (03-09-2019)