*
MontbaZine 2019


Alerte laïque ou dérive stigmatisante ?

"Apparition du voile", "changement de physionomie" avec "port de la barbe sans moustache", "changement vestimentaire" avec "port d’une djellaba", "absentéisme récurrent aux heures de prières", "refus de l’autorité des femmes", "arrêt de consommation de boissons alcoolisées"… Voilà quelques-uns des "signaux faibles" censés permettre de détecter un "processus de radicalisation" chez les étudiants ou les collègues (1).

Voici le fiche adressée, lundi 14 octobre, à l’ensemble des personnels de l’université de Cergy-Pontoise, signée du fonctionnaire sécurité-défense de l’établissement.



Lire aussi : Le Monde : le port du voile

Romain Pierronnet, docteur en sciences de gestion, signale que la signature d’un contrat [...} inclut la neutralité imposée aux agents du service public. Mais, reconnaît-il, "il y a encore beaucoup à faire" pour expliquer ce qu’est la laïcité, notamment "dans un monde [...] confronté à une diversité internationale de pratiques" (2).