*
MontbaZine 2019


l’Odyssée du Rio Tagus




L'épave du Rio Tagus (1), construit il y a 40 ans en 1979, en est donc condamné à rouiller sur place à l'infini sur place jusqu'à se désagréger et polluer les canaux sètois.

Le tribunal administratif de Montpellier a rejeté, ce 5 novembre, la requête déposée par l'EPR Port Sud de France (2). Le cargo est immobilisé à Sète depuis octobre 2010.

En août 2016, déstabilisé par des eaux de pluie qui remplissent ses cales, le Rio Tagus se met à giter sur le côté gauche. Renfloué, il est à nouveau proposé aux enchères au tribunal de Montpellier. Le 3 octobre 2016, une entreprise de ferrailleurs basé à Barcelone, le rachète pour 11 000 euros. En décembre 2016, il est dépollué par une entreprise spécialisée, commanditée par le nouveau propriétaire.

Mais ce refus du tribunal administratif, d'autoriser le remorquage de l'épave vers le site de démontage en Espagne, est motivé par risque de que l'épave puisse sombrer en mer lors du déplacement.

MontbaZine (08-11-2019)

 



Petite histoire du Rio Tagus

Après avoir commencé sous pavillon italien il a passé quelques années sous pavillon comorien, à la triste réputation. Inspecté au titre du Mémorandum de Paris, en mars 2010 en Croatie il n'avait que huit prescriptions. En Grèce en décembre 2009 il en avait douze concernant surtout les équipements de sécurité. Par contre en février 2009 il avait totalisé 50 déficiences et avait été détenu pendant 192 jours. C'est à ce moment là qu'il a changé de pavillon et de propriétaire, peut-être l'occasion de le remettre en état. Gageons que les inspecteurs de Sète l'examineront avec attention. Des plongeurs ont inspecté sous la coque, il y aurait plusieurs trous dûs à la corrosion, mais le problème c'est la cargaison d'urée qui ferait mauvais ménage avec l'eau de mer. Pour l'instant une décision concernant le déchargement devrait être prise, mais je crois qu'il risque d'être immobilisé un bon moment. D'après la rumeur il devrait être emmené à Frontignan dans l'ancien port frigorifique loin des habitations.

Commentaire de Régis Zaïa (3) (04-11-2010)

Nombreux noms et propriétaires :

RIO TAGUS (Kingstown) IMO 7435149 - Cargo de divers - 79,99x13,76x6,53 m - JB 1 730 - PL 3 055 t - P 1 824 kW (mot Alpha 16V23L-VO) - Constr.1979 (Argo, Salamis, Grèce) - Gérant Prams Water Shipping (Miami, USA) - Pav. VCT
Ex: ARCO CHALLENGE (1979 - 1986) - RUCA CHALLENGE (1986 - 1988) - ARAGO (1988 - 1989) - WONDER ONE (1989 - 1990) - GENCA SESTO (1990 - 1994) - TIFFANY (1994 - 1999) - LADY AURORA (1999 - 2002) - FALCON (2002 - 2004) - NADEZHDA (2004 - 2009) - RIO TAGUS (2009) (4)