*
MontbaZine 2019












Faites un don !




La Journée mondiale du sida 2019

Comme tous les 1er décembre depuis près de 30 ans, la journée mondiale de lutte contre le Sida permet de mettre un coup de projecteur sur l'évolution de la pandémie. En France, on évalue à 150000 le nombre de personnes contaminées. Il y a environ 6200 nouveaux cas par an (1).

Les points clés
  • 5,8 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale, nombre qui augmente progressivement depuis 2013
  • Environ 6 200 personnes ont découvert leur séropositivité VIH, soit une diminution par rapport à 2017 (-7%), après plusieurs années de stabilité
  • Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité, 56% ont été contaminées par rapports hétérosexuels, 40% lors de rapports entre hommes et 2% par usage de drogues injectables
  • Une diminution du nombre de découvertes de séropositivité est observée depuis plusieurs années chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) nés en France et chez les hommes hétérosexuels qu’ils soient nés en France ou à l’étranger
  • Une diminution est également observée chez les femmes hétérosexuelles nées en France
  • Aucune diminution n’est observée chez les HSH nés à l’étranger et chez les femmes hétérosexuelles nées à l’étranger
  • Plus d'un quart des personnes (environ 1 700) ont découvert leur séropositivité VIH à un stade avancé de l'infection
  • Le dépistage du VIH doit être intensifié dans les populations les plus exposées au VIH, afin de réduire la proportion de personnes qui ignorent leur séropositivité et leur permettre de bénéficier d'un traitement antirétroviral
  • La progression des diagnostics d’infections à gonocoque (chez les HSH et les hétérosexuels) et à Chlamydia trachomatis se poursuit, dans un contexte où le dépistage de ces deux IST augmente également (2).