*
MontbaZine 2020

















La couleur du genre

Le gouvernement a signé une charte pour lutter contre les stéréotypes dans les jouets (1). Qu’est-ce que cela change dans les magasins de jouets ?

Favoriser la mixité des jouets
"En fait, nous sommes déjà impliqués là-dedans depuis des années, explique le porte-parole de une grande enseigne de vente de jouets. Il y a beaucoup de demandes des clients depuis longtemps. Nous avons fait évoluer les gammes de jouets. La signalétique des rayons ne dit plus 'garçon' ou 'fille', et c’est pareil en ce qui concerne les catalogues" et il poursuit "Pour les produits, l’idée est de favoriser la mixité, de dire qu’un jouet n'est pas simplement destiné aux garçons ou aux filles, avec une représentation des deux sur la boîte."

Mais les clients sont-ils vraiment demandeurs ?
Cela correspond à une évolution de la société.
Par exemple, tous les jouets de cuisine étaient roses, avant. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Les demandes des consommateurs ont évolué, et nous, en magasin, avons aussi fait évoluer les choses."

Ouvrir ce qui peut être ouvert
"Mais il y a encore du travail à faire, que chacun s’engage dans cette voie pour favoriser l’épanouissement des enfants, estime le représentant de la chaîne. Il y aura toujours des jouets roses. Mais vous avez aussi des poussettes bleues, achetées pour des garçons que cela amuse de faire comme papa et maman. Nous en vendons des milliers chaque année dans nos magasins."

Et il poursuit "Pour autant, on ne peut pas tout gommer, il y aura toujours des garçons et des filles. "Notre rôle est de comprendre ce que l’enfant aime et que les parents veulent offrir, selon l’âge de l’enfant. Ce qui est intéressant, c’est d’ouvrir ce qui peut être ouvert. Il existe des activités naturellement mixtes. L’idée est que la proposition le soit vraiment, ce qui n’est pas le cas pour tous les fabricants du marché."

Source : www.sudradio.fr