*
MontbaZine 2020



La mort en accès libre sur Internet



Le lobby des armes aux États-Unis continue à faire pression pour que la distribution d'armes létales puisse s’effectuer non seulement dans leur pays, mais dans le monde entier via Internet.

Defence Distributed (1), une société pro-gun basée au Texas, a tenté de rouvrir une action en justice qu'elle a entamée et a ensuite réglé avec le Département d'État. Cette tentative a été rejetée par la cour d'appel américaine.

Un revers pour une société basée à Austin qui tente de distribuer des plans d'armes 3D en ligne.

Mardi, une cour d'appel américaine a rejeté la tentative de Defense Distributed de relancer le procès de la société contre le Département d'État américain après qu'il ait bloqué leurs efforts.

Cody Wilson a créé le premier pistolet entièrement réalisé en impression 3D au monde, qui a fait ses débuts en mai 2013. Les plans de l'arme imprimée en 3D, nommée Liberator, ont été publiés sur le site Web de la société Wilson, Defense Distributed. Dans les jours qui ont suivi, Wilson a reçu une lettre du Département d’Etat lui disant de stopper la publicatin des plans sur Internet jusqu’à ce la demande l’approbation de l’arme soit autorisée. Wilson a supprimé les plans, mais à ce stade, les plans avaient déjà été téléchargés plus de 100 000 fois.

Le Département d'État a fait valoir que le téléchargement des plans en ligne revenait à les exporter à l'étranger. Wilson a répondu par un procès en 2015 que les plans n'étaient pas un produit, mais une forme de liberté d'expression.

Source : CBS Austin (Texas) (22-01-2020)