*
MontbaZine 2020









Un manque total d’élégance

Faisant figure des années durant du soutien inconditionnel de Laure Tondon, mais n'ayant pas pu obtenir le poste de premier adjoint lors de la démission de Roger Carillo en février 2017, Yves Leguai semble avoir accumulé de la rancune du fait de devoir se contenter avec le poste de 3e adjoint. Subitement, dans le dernier tract de "Montbazin Demain", Leguay annonce qu'il faut un "électrochoc". Jusqu'à présent et dans les années passées on avait plutôt l'impression que le "courant" passait bien entre Mme le maire et son 3e adjoint.

"Un électrochoc pour sortir Montbazin de la léthargie dans laquelle les mandats successifs de Laure Tondon l'avait plongé" écrit il dans son deuxième tract déposé dans nos boites à lettre il y a peu. Ayant apparu des années durant, en parfaite harmonie, au moins tel qu'il l'affichait, avec l'équipe de Mme Tondon, il est choquant et démuni de toute élégance, de fustiger subitement la maire (qui ne se représente même pas) à la tète d'une équipe municipale à dont il faisait partie intégrante et qu'il semblait soutenir.

Il se présente aussi comme un des acteurs de l'Agenda 21, ayant permis l'ouverture café associatif l'Aquarium et la mise en place des circuits courts. En tant que cofondateur et ancien président du café associatif, ce que je retiens de l'action de Mr. Leguay est la façon systématique avec laquelle il a cherché à limiter l’épanouissement de ce café, le cantonnant de manière provisoire (mais définitive) dans un le microscopique local (vitré: d'où le nom Aquarium) de 20m carrés et où il se trouve toujours, depuis sa création en 2013. Quant aux circuits courts où il cherche également à s’approprier la paternité, qui est pourtant l'oeuvre d'un groupe de montbazinois engagés depuis longtemps dans la cause écologique, avec le soutien du CPIE de bassin de Thau.

Mais c'est depuis longtemps que Leguay cherche à imposer son autorité sur le monde associatif, c'est ainsi que dans le conflit de la scission des membres de l'association "La Joue de Vivre" et dont une grande partie de adhérent a migré vers "Montcoeurbazin" on se souvient de l'énergique opposition de Lequay à la reconnaissance de cette dernière.

Il n'y a pas de mal de vouloir créer une liste (plus ou moins sortante), il est même très bien que les citoyens se réorganisation dans différentes listes. Mais le fait de s'acharner sur une maire avec laquelle on à travaillé depuis plusieurs mandats et qui en plus se retire de la course (donc elle n'est même pas opposante), est d'un manque total courtoisie élémentaire.

Roberto Hamm (24-02-2020)