*
MontbaZine 2020




Virus mondialisé

Toutes les épidémies sont liées aux grandes phases de la mondialisation

Traversée des barrières entre espèces animales, traversée des frontières entre États, le Covid-19 ne connaît pas de limites, lui qui est passé, en quelques semaines seulement, de l’échelle microscopique à l’échelle planétaire. Au point de gripper les rouages de notre monde, d’abord secoué puis mis à l’arrêt, hébété, par cette crise globale et globalisée, sanitaire, économique, politique, humaine.

Auteur du bien nommé
Un monde grippé (2010), une enquête ethnographique sur la grippe aviaire menée entre 2007 et 2009 à Hongkong, Frédéric Keck (1), qui dirige le Laboratoire d’anthropologie sociale (2) – fondé en 1960 par Claude Lévi-Strauss –, nous dévoile les enjeux de cette jeune pandémie, qui a pourtant déjà tout d’un fait social total. Si celle-ci était prévue, les États-Unis s’y préparant depuis la fin de la guerre froide, comme l’explique le chercheur, elle a eu sur nos vies et la marche de nos sociétés l’effet d’une extraordinaire déflagration et d’un saut brutal dans l’inconnu. Comme si nous étions face à un nouveau monde.

Source : Juliette Cerf – Télérama