*
MontbaZine 2020












Covid-19 :
zones de vigilance et d’alerte


Une France coupée en quatre et peut-être, à l'avenir, en cinq, comme le nombre de zones d'alertes, au sein desquelles les restrictions pourront être amplifiées afin de freiner la propagation de l'épidémie de Covid-19, a annoncé, mercredi 23 septembre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui a précisé qu'elles seront réévaluées tous les quinze jours. Franceinfo détaille les critères qui font basculer un département d'une zone à l'autre.

La zone d'alerte renforcée (en rouge magenta)
L'alerte renforcée concerne les zones où le taux d'incidence dépasse les 150 cas pour 100 000 habitants et où le taux d'incidence chez les personnes âgées dépasse le seuil des 50 cas pour 100 000 habitants. C'est une nouvelle graduation dans le niveau d'alerte, qui se dessine en rouge magenta sur les cartes, pour illustrer les endroits où le virus "circule très fortement".

Dans ces zones, la jauge des rassemblements est ramenée à 1 000 personnes et les grands événements déclarés, comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes, sont interdits. Dans l'espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes sont prohibés et les bars ferment au plus tard à 22 heures. Salles de sport, gymnases, salles des fêtes ou encore salles polyvalentes sont fermées. Dans chacune de ces zones, le préfet pourra en outre prendre des mesures complémentaires.

Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Paris et sa petite couronne, Rouen, Grenoble, Montpellier et Rennes sont placées en zone d'alerte renforcée. Les mesures s'appliquent dans ces villes à partir du lundi 28 septembre.

Source : www.francetvinfo.fr (24-09-2020)