*
MontbaZine 2021











Ecologie, agriculture…
Six formations pour
une reconversion "verte"


Chaque mois, "La Matinale" vous propose une liste de gestes pour la planète. Aujourd’hui, responsabilité sociale et environnementale des entreprises, agriculture, gestion de lieux "écolo"… des idées de formations pour œuvrer au quotidien pour la transition écologique.

Monter une épicerie dédiée aux circuits courts, développer la responsabilité sociale et environnementale d’une entreprise, travailler dans un tiers lieu écologique, lancer des projets d’éducation aux questions environnementales… De nombreux cursus ont fleuri ces dernières années pour former des futurs professionnels de la transition écologique. Ces programmes, qui répondent à de nouveaux besoins ou de nouveaux modes de vie, rencontrent les aspirations de jeunes ou moins jeunes souhaitant faire concilier leurs valeurs avec leur métier au quotidien. Voici une sélection de six formations récentes et inspirantes.

La plus "classique" : l’Institut Transitions
L’Institut Transitions (voir), qui a ouvert ses portes en septembre 2019, accueille une cinquantaine d’élèves (la moyenne d’âge y est de 36 ans) pour une durée d’un an dans son parcours "nouvelles voies". Cette formation est destinée aux personnes détentrices d’une licence ou d’un master qui ont "pris conscience de la nécessité de faire coïncider leur travail avec leurs valeurs", explique Martin Durigneux, fondateur de l’Institut Transitions, situé à Lyon.

Au programme : 120 heures sont consacrées à la compréhension des fondamentaux de la transition écologique (histoire économique et sociale, philosophie de la transition ou grands enjeux de la solidarité), 80 heures développent des "compétences transversales utiles sur le terrain" (prise de parole en public, animation d’équipes, communication…), et 30 heures abordent l’orientation professionnelle (connaissance de soi…). Le fil directeur de cette formation est un mémoire de recherche supervisé, et conçu comme un "tremplin professionnel", explique Martin Durigneux, qui a également fondé Anciela, une pépinière d’initiatives associatives à Lyon.

Source : Le Monde (02-03-2021)