*
MontbaZine 2021




On parle de nos jeunes lauréats de CE1-CE2

"Une montre connectée qui guide l’enfant handicapé dans les tâches du quotidien" avec des tutoriels ludiques, un fauteuil "doudou", des chaussures intelligentes : ce sont les lauréats du grand prix de l’innovation pour la santé de l’enfant de la fondation Saint-Pierre, émanation de l’institut Saint-Pierre de Palavas-les-Flots, hôpital pour enfants. Ils ont été attribués jeudi.

Au printemps, 83 candidats (14 originaires d’Occitanie) avaient répondu à l’appel national à projets autour de solutions innovantes pour améliorer la qualité de vie de l’enfant malade ou handicapé. Les trois lauréats du concours, soutenu par la Caisse d’Épargne Languedoc Roussillon, mécène de la Fondation Saint-Pierre
, ont été choisis parmi 15 projets finalistes.

Shoeshoe est une surchaussure instrumentée pour des enfants malvoyants qui leur permet de se localiser dans l’école, et jouer dans la cour sans canne. Elle a été développée par les élèves de CE1-CE2 de l’école Valfalis de Montbazin (Hérault), aidés par une chercheuse en robotique. La dotation de 5 000 € permettra de réaliser un prototype et d’équiper l’école de matériel technologique.

Source : Facebook - Marie de Montbazin


Agglopôle magazine

Le projet Shoeshoe porté par l'école Valfalis (classe de CE1-CE2 de Madame Taphanel) est lauréat dans la catégorie "idée" du Grand prix national de l'innovation pour la santé et l'enfant de l'institut Saint-Pierre.

Pendant un an, notamment durant le premier confinement, les élèves de cette classe ont choisi une problématique de recherche autour de l'utilisation de solutions technologiques pour améliorer le quotidien d'enfants ayant un handicap. Ils ont orienté leur projet sur l'assistance aux élèves aveugles en imaginant qu'un enfant malvoyant arriverait dans leur école.

Ils ont ensuite travaillé séance après séance pour définir leur concept de surchaussure instrumentée permettant de se localiser dans la cour ou les bâtiments. La dotation de 5 000 € permettra de réaliser un proto- type et d'équiper l'école en matériel technologique.

Source : Notre agglopôle magazine pag 29