*
MontbaZine 2021






Le désespoir de centaines d'afghans






Nous avons tous vu cette terrible séquence vidéo, montrant des dizaines d'afghans désespérés voulant s'accrocher a cet avion en départ. Ce sont, d'après le New York Times, les médias locaux qui ont montré des personnes courant le long d’un avion C-17 de l’armée de l’air américaine en train de décoller de la piste, et s’accrochant à ses côtés, avant de plonger vers la mort après que l’avion a pris de l’altitude.
Des personnes seraient tombées lors de l'envol et des restes humains furent trouvés dans le train d'atterrissage.


Selon le site spécialisé Defense One, ce C-17 Globemaster III de l'US Air Force a embarqué quelque 640 Afghans en direction du Qatar. D'après ce site spécialisé; "il s'agit de l'un des plus grands nombres de personnes jamais embarqué à bord du C-17". Le C-17 est un avion de transport militaire développé par le constructeur Boeing et exploité par les États-Unis et leurs alliés.

L'équipage a pris la décision de partir
Un responsable américain de la défense à Defense One signale que : "conçu pour emporter jusqu'à 134 soldats, l'avion – dont l'indicatif d'appel était Reach 871 – ne devait pas emporter autant de monde, mais au moment de l'embarquement, des centaines d'Afghans autorisés à évacuer se sont précipités dans l'appareil". Plutôt que de faire descendre une partie des passagers, "l'équipage a pris la décision de partir", a déclaré un responsable américain de la défense à Defense One. "Environ 640 civils afghans ont débarqué de l'avion lorsqu'il est arrivé à destination", a-t-il ajouté, et non 800, comme l'indiquaient dimanche soir les premières estimations des pilotes, que l'on peut entendre dans cet audio.

"Le nombre inhabituellement élevé de passagers à bord de cet avion […] était le résultat d'un environnement sécuritaire dynamique qui a exigé des décisions rapides de l'équipage", a indiqué dans un communiqué Karen Roxberry, porte-parole du US Central Command, le centre de commandement américain gérant les opérations dans la région. «Finalement, cela a permis d'évacuer ces passagers en toute sécurité du pays.»

www.lefigaro.fr