*
MontbaZine 2021










Contraception : une nouvelle avancée !

Aujourd'hui 9 septembre 2021, le ministre de la santé, Olivier Veran, vient d'annoncer la gratuité de la contraception pour des femmes jusqu'à l'âge de 25 ans.

Brêve histoire de la contraception en France

Simone Veil et Lucien Neuwirth, responsables des deux plus grandes lois concernant la sexualité des femmes au XXe siècle : l'accès à la contraception et à l'avortement.
"Fossoyeur de la France", "malfaiteur public", "assassin d'enfants" : c'est ainsi que l'on qualifiait à la fin des années 1960 Lucien Neuwirth, qui a donné son nom à la loi qui autorise la pilule sur prescription médicale à des fins contraceptives. De la loi du 31 juillet 1920 à celle sur la libéralisation de la pilule du lendemain

Juillet 1920 : répression de la contraception et de l'avortement
Au lendemain de la Première Guerre mondiale, qui coûta la vie à près de 1,4 million de Français, une crise démographique importante paralyse le pays. La loi du 31 juillet 1920, qui "réprime la provocation à l'avortement et à la propagande anticonceptionnelle" cherche à relancer la natalité.

1956 : l'invention de la pilule contraceptive
En 1956, le docteur Grégory Pincus, professeur américain diplômé de l'université Harvard, met au point la première pilule contraceptive. Cette première pilule baptisée Enovid est également en vente en France, d'abord pour traiter la dysménorrhée, avant d'être libéralisée grâce à la loi Neuwirth en décembre 1967.


1960 : la création du Planning familial
Le Planning familial est d'abord créé aux États-Unis, à l'initiative de Margaret Sanger, militante féministe américaine. En 1956, la gynécologue Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé fonde, avec l'aide de Catherine Valabregue, puis celle du docteur Pierre Simon la "Maternité heureuse". De cette première association fondée dans la plus grande discrétion (pour ne pas dire clandestinité), né le "Mouvement français pour le Planning familial" en juin 1960.

1967 : la légalisation de la contraception
Le 28 décembre 1967, il y a cinquante ans, jour pour jour, à Colombey-les-Deux-Églises, le général de Gaulle signait la loi Neuwirth, qui légalise la prescription libre de la pilule contraceptive.

1974 : la pilule contraceptive est remboursée par la Sécurité sociale
Précédant de quelques mois la célèbre loi qui légalise l'IVG (Interruption volontaire de grossesse), le projet de Simone Veil visant à libéraliser l'accès à la pilule contraceptive via son remboursement par la Sécurité sociale est adoptée par l'Assemblée.

Source : Extraits de "Le Point" (09-09-2021)