*
MontbaZine 2021




Amnesty : Bonnes novelles !

Ces derniers mois ont été marqués par des victoires significatives en faveur des droits humains, et ce, largement grâce à vous !



  • Grâce à l’engagement, aux signatures, aux dons, aux lettres et à la mobilisation générale des membres et sympathisants d’Amnesty International à travers le monde, nous pouvons compter régulièrement sur des bonnes nouvelles que En Suissenous partageons avec plaisir avec vous. En voici un aperçu :

  • Au Bélarus, la condamnation de Stanislau et d’Illia Kostseu a été suspendue par la Cour suprême le 30 avril dans une décision sans précédent pour ce pays.

  • A Cuba, l'artiste et prisonnier d’opinion Luis Manuel Otero Alcantara a été libéré sans condition ni inculpation le 31 mai.

  • Au Pakistan, Shafqat Emmanuel et Shagufta Kausar ont été acquittés le 3 juin après avoi3r passé sept ans dans le quartier des condamnés à mort.

  • En Arabie Saoudite, la défenseure des droits humains Nassima al Sada a été libérée sous condition le 27 juin dernier après avoir purgé une peine de trois ans et demi de prison.

  • Au Burundi, Germain Rukuki, défenseur des droits humains, a enfin pu retrouver sa famille le 30 juin, après quatre ans passés derrière les barreaux et ce, malgré une condamnation à 32 ans de prison.

  • Aux États-Unis, Maura, une femme transgenre originaire du Nicaragua qui avait fui aux Etats-Unis après avoir subi transphobie et aggressions au Mexique, a enfin été libérée du centre de détention des services de l’immigration le 2 juillet. Elle y était détenue depuis deux ans après s’être défendue d’une agression.

  • En Égypte, la journaliste et défenseure des droits humains Esraa Abdelfattah a été libérée le 17 juillet après avoir été détenue arbitrairement pendant deux ans. Une enquête reste malheureusement ouverte à son encontre.

  • En République démocratique du Congo, Elisée Lwatumba Kasonia et Eric Muhindo Muvumbu, incarcérés le 19 avril pour avoir appelé à la grève afin de protester contre l’insécurité dans la province du Nord-Kivu, ont été libérés sous caution le 24 juillet.

  • (((--ERROR--)3gr(--ERROR--)))En Ukraine, l’enquête sur l’agression homophobe en 2018 contre Vitalina Koval, défenseure des droits des femmes et des personnes LGBTI, qui risquait d’être cloturée, a finalement été prolongée jusqu’au 31 janvier 2022.

  • En Égypte, l’enquête ouverte depuis 2014 contre au moins six défenseurs des droits humains et membres du personnel d'ONG sur la base de fausses accusations en raison de leurs activités en faveur des droits humains a été clôturée le 30 août.

  • En France, un policier qui avait agressé en 2018 Tom Ciotkowski, un bénévole britannique engagé dans l’aide aux demandeur·se·s d’asile à Calais, a été condamné le 2 septembre, marquant ainsi un pas supplémentaire conEn Égyptetre l’impunité pour les violences policières.

  • Toujours en France, les “sept de Briançon”, militant·e·s solidaires, condamné·e·s en 2018 pour avoir aidé des personnes en situation irrégulière à entrer sur le territoire français, ont été relaxé·e·s le 9 septembre par le tribunal de Grenoble.

  • En Suisse, le peuple suisse s’est largement prononcé le 26 septembre en faveur du mariage entre les personnes de même sexe, leur permettant également d’adopter des enfants et d’accéder à la médecine reproductive.
  • Plus de détails