*
MontbaZine 2022


L’étrange passion des français
pour les sigles

Que peuvent bien signifier PLF, PFUE ou encore MEAE ? Pour le savoir, interrogez les Français, s’exclame le magazine britannique The Economist, qui se débat avec la foule de sigles et acronymes omniprésents dans le quotidien de l’Hexagone.



L’administration française est en émoi, absorbée par les préparatifs de la PFUE que le MEAE et le SGAE organisent pour le PR de 2022. Rien compris ? Ayez donc une pensée pour les malheureux étrangers qui doivent quotidiennement naviguer dans cet océan français de sigles. Tous les pays y ont recours, mais la France les affectionne tout particulièrement.

La PFUE fait référence à la présidence française de l’Union européenne, qui commencera en janvier 2022 (et est en réalité la présidence du Conseil de l’Union européenne). Mais qu’importe. L’abréviation est déjà partout et, comme indiqué en introduction, les responsables du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et ceux du secrétariat général des Affaires européennes (SGAE), rattachés au bureau du Premier ministre, sont occupés à préparer l’événement pour le président de la République (PR).

D’où vient cette frénésie ?
Cette passion française pour les sigles est tellement omniprésente que les autochtones ne les remarquent presque plus. Certes, le Royaume-Uni a son NHS (National Health Service, soit l’équivalent de la Sécurité sociale), et les États-Unis ont la Nasa. Mais, en France, ces raccourcis sont absolument partout : dans les transports (le TGV, le RER, la SNCF), en politique (le PS, EELV,LR,PC...).

Source : Courrier International