*
MontbaZine 2024


  MBZ: engagé pour la nature

Se voulant engagée pour la nature, l'équiê municipale de la commune de Montbazin se situe à la fois dans la grande aire d’influence de Montpellier et dans l’aire urbaine de Sète. Elle est entourée des montagnes de la Moure au Nord-Ouest et de la Gardiole au Sud-Est, l’urbanisation s’étant développée dans la plaine agricole entre ces deux massifs. Le réseau hydrographique marque le relief dont notamment le cours d’eau de la Vène qui traverse la plaine, tandis que le ruisseau des Oulettes et le Ravin de la Combe de la Baume et du Cristoulet parcourent les collines de la Moure. De petites falaises taillées dans du calcaire marneux ponctuent le site des Cresses de micro-reliefs qui rompent la monotonie de la plaine viticole. Le point culminant de la commune se situe à 325 m au niveau de la butte de St Amans, en limite Nord-Ouest. Le point bas de la commune se situe dans la plaine agricole, en limite Sud-Est (croisement de la Vène avec le fossé de Reylha), à 15 m d’altitude. Depuis la Montagne de la Moure, des vues s’offrent sur l’ensemble de la plaine agricole et sur la Montagne de la Gardiole.

Plaine viticole entre Poussan et Montbazin
Le patrimoine de cette plaine viticole est reconnu à travers divers classements (dont Natura 2000). La pression d'artificialisation est une réelle menace pour cette ZNIEFF : urbanisation de la périphérie de Montbazin, voies de communication, urbanisation diffuse en discontinu avec l'existant (cabanisation)... Cette artificialisation se traduit par l'occupation d'un espace de plus en plus important qui détruit les habitats et les espèces et par une fragmentation des milieux (mitage de l'espace). Elle s'accompagne aussi d'autres dégradations diverses comme le dépôt d'ordures, etc. En outre, les pratiques agricoles utilisant de grandes quantités d'intrants, sont une des principales causes du déclin de nombreux oiseaux. En effet, l'utilisation des pesticides provoque un déclin de l'entomofaune qui constitue la ressource alimentaire de nombreuses espèces.

 
Plus généralement, la commune de Montbazin est exposée à l'artificialisation et à la fragmentation du territoire en raison de l'urbanisation galopante du territoire de Thau. Certaines pratiques agricoles intensives impliquent une disparition de la biodiversité et une érosion des sols significatives. La présence de nombreuses espèces exotiques envahissantes (EEE [1]) est une autre cause de disparition de la biodiversité, dans certains secteurs à enjeux comme dans le centre du village. Certains actes de braconnage ont été constatés sur des espèces protégées par le passé. Enfin, le changement climatique impacte d'ores et déjà la flore et la faune montbazinoises.



Résumé du plan d'action
Territoire Engagé pour la Nature depuis 2020, Montbazin s'est engagée à mettre en oeuvre les trois actions suivantes à l'horizon 2023 :

  • Mise en œuvre d'un programme de désartificialisation et de végétalisation des zones urbaines (terrestre, aquatique).
  • Création d'un festival de la garrigue pour sensibiliser les acteurs du territoire à la préservation et à la restauration de la biodiversité.
  • Mise en place d'un plan de gestion différenciée des espaces verts.

    Source : Office français de la biodiversité